La nuit ne leur réservait aucune terreur, ils avaient au centre de leur ronde un feu imaginaire, ils n‘avaient besoin de rien, en dehors de leur sentiment inviolable de communauté.
— Thomas Pynchon

Le Fric Frac Club

Entre 2005 et 2007, un groupe de lecteurs dissolu et résolu échange régulièrement, voire quotidiennement au sein de forums de discussion littéraires ou par blogs interposés. Ils sont une quinzaine au club.

En 2008, devant l’évidence d’une communauté de goûts et d’exigence, tout en continuant à nourrir leurs blogs respectifs, ils se réunissent autour d’un blog collectif, sur la plateforme blogspot, intitulé le Fric-Frac Club Électrique (dans L’Arc-en-ciel de la gravité de Thomas Pynchon, Slothrope fréquente le Frick Frack Club à Soho).

En 2009, le Fric-Frac Club se paye un nom de domaine et un hébergement. Il est alors administré par une dizaine de participants, qui, pour la plupart, abandonnent leurs blogs et leurs pseudonymes.

En 2013, le Fric-Frac Club évolue : une nouvelle version du site, plus légère, plus ergonomique et aux publications moins irrégulières voit le jour.

En janvier 2015, dix ans après les premières rencontres et les premiers textes publiés, seuls sept chums-fondateurs restent aux manettes. On troque le tiret contre un ISSN et un nouveau site, encore plus clair, encore plus ergonomique, responsive et social connected. Le Fric Frac Club, avec plus de 700 articles, entretiens et fictions publiés par une trentaine d’auteurs, devient officiellement revue en ligne, toujours bénévole, collaborative et sans intérêts financiers ni politiques.

Le Fric Frac Club est mis à jour chaque mardi.

 

 

Rejoignez le club !

Fric Frac Club

littérature & entropie

depuis 2005

ISSN 2418-3768

à jour le mardi

 

Directeur de publication

Lazare Bruyant

 

Comité éditorial

Thomas B., Lazare Bruyant, Axel C., Olivier Lamm, François Monti, Pierre Pigot, Antonio Werli

 

Mise en page & édition

Antonio Werli

 

Le site est composé en Adobe Garamond Pro & Futura PT.

La bannière en Trocchi.

Le logo a été dessiné à partir du symbole de la société secrète Trystero de Vente à la Criée du lot 49 de Thomas Pynchon.