Une lettre de Pynchon

par le Fric Frac Club

Dans trois jours, ça fera pratiquement huit décennies que Thomas Pynchon a lancé son premier cri à travers le ciel de notre bonne vieille planète Terre. Histoire de marquer le coup et de trinquer une année de plus à la santé du bonhomme, on réouvre les archives, retour sur les livres de Pynchon au Fric Frac Club, détours par ce qu'ils ont pu nous inspirer. Première salve, qu'on complètera la semaine prochaine sur le FFC.

Posted
AuthorLe Fric Frac Club

Le top 10 de DFW

par Lazare Bruyant

David Foster Wallace était un lecteur parfois surprenant. Pour preuve, ce top 10 des livres qu'il considérait comme les meilleurs de tous les temps et qui, il faut bien l'avouer, ressemble à catalogue de cercle de lecture pour semi-remorques. 

Posted
AuthorLazare Bruyant
4 CommentsPost a comment

Je ne suis jamais allé à Blanes

par Diego Trelles Paz

J’avais 22 ans quand j’ai lu Les détectives sauvages pour la première fois. Je vivais à Lima avec un salaire misérable et la seule chose que je faisais de ma vie, mis à part m’enivrer en dépit du bon sens, c’était lire et écrire.

Posted
AuthorDiego Trelles Paz

Wikipedia #Lol

par Lazare Bruyant

L’année dernière paraissait aux éditions Jean Boîte un livre improbable, tout de concept vêtu, qui donnait comme définition à chaque mot du dictionnaire sa première image Google. Heureux propriétaire du premier volume, j’attends le second avec impatiente pour faire le cake lors des soirées cocktails. Des types de Mayence, dans l’industrieux länder de Rhénanie-Palatinat, ont trouvé moyen de faire encore mieux : une édition complète (COMPLÈTE) de Wikipedia. Va falloir faire de la place sur les Billy.

Posted
AuthorLazare Bruyant

Hemingway écrivait-il vraiment comme Hemingway ?

par Lazare Bruyant

Hemingway est une nouvelle application censée vous aider à écrire comme un gros barbu alcoolique ayant inventé le Bloody Mary, c’est-à-dire plus ou moins comme un dieu. Dans ce cas précis, on se souviendra que Dieu écrivait des phrases courtes et claires. On pourrait même aller jusqu’à dire, pour sacrifier aux abus machiavéliques venus tout droit du monde intéressant de la communication, qu’il y avait quelque chose d’IMPACTANT dans sa manière d’écrire. 

Posted
AuthorLazare Bruyant