Pynchon et le monde d’avant-hier

par Pierre Pigot

Le Contre-Jour de Pynchon est une saga souvent fantaisiste, qui ne s’encombre pas de problèmes tels que l’anachronisme ou la véracité pointilleuse des circonstances (quelques lignes dans le guide Baedeker de Venise peuvent largement suffire, si elles sont bien employées, à peindre une magnifique toile de fond), mais son pouvoir paradoxal est bien de permettre aux images anciennes dont elle s’empare, en apparence de manière irrespectueuse, d’atteindre à une nouvelle vie mouvante, de bouger hors des cadres que leur simple réalisation leur avait alors imposé.

Posted
AuthorPierre Pigot
Categoriescritiques